Notre Voyage en Islande du 7 au 14 juin 2022.

Nous faisons partie d'un des cinq groupes qui ont fait ce voyage que nous aurions dù faire en 2020 reporté à cause du Covid. Nous avions rendez-vous dans une ferme à Chérré où nous avons pu laisser nos voitures en sécurité, un bon point pour Générations Mouvement départemental ce qui est rassurant, nous sommes partis en toute tranquilité le 7 juin à 8 heures où les transports Grobois de Loué nous ont déposé à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle.

Nnous avons décollé à 14h20 pour arriver à Reykiavik 3 h 30 plus tard à 15h50 heure Islandaise. Nous avons été pris en charge par une guide, une jeune française Cindy Lemaire parfaitement multilingue qui est amoureuse de ce pays d'adoption.

Nous avons eu la chance d'avoir eu cette personne très professionnelle qui a été a l'écoute de chacun selon ses besoins pour résoudre nos petits problèmes. Cindy  nous a agrémenté notre voyage de nombreux commentaires sur l'Islande et son Histoire sans jamais être trop long, juste ce qu'il fallait. Elle a mené la conscience professionnelle jusqu'à nous acommpagner à l'enregistrement des bagages pour aider chacun d'entre nous avant de nous laisser à la douane lors du départ de Reykiavik.

Un grand merci de la part de tout le monde à cette grande professionnelle.

A l'arrivée notre guide Cindy nous a fait visiter la ville de Reykiavik, nous sommes passés par le port et l'église , sur le parvis de celle-ci trône la statue du chef viking Ingolfur Arnarson, à l'intérieure de celle-ci on peut y admirer un splendide orgue, nous avons fait un arrêt devant la maison Höföi où se sont réunis Reagan et Gorbachef en 1986 époque où il y avait des chefs d'état intelligents pour préférer la paix.

Deuxième jour, nous nous sommes dirigés vers Vik, nous avons pu  voir le geyser Storkur puis les cascades de Gullfoss, de Seljalandsfoss et Skogarfoss, nous avons pris un léger déjeuner dans une ferme laitière à base de lait pour goûter les spécialités de la ferme. Nous avons continué vers Vik, nous sommes passés devant des serrres où les finlandais cultivent leurs légumes et fruits (tomates, bananes etc..). 

Nous avons été voir les chevaux Islandais à la ferme de Skalakot  où une jeune femme nous a fait une démonstration d'allure spécifique à ces chevaux: le tolt.

Nous avons été aussi voir la plage de sable noir de Reynisfjara et visiter l'écomusée de Slögar avec ses maisons réalisées à l'aide de tourbe.

Nous nous sommes rendus à notre hôtel Dyrholaey dans la région de Vik

Geyser Stokur, celui-ci jaillit toutes les sept minutes.

Démonstration de l'allure particulière très confortable des chevaux Islandais: le tolt

Troisième jour, photos de loin du glacier de Vatnatjökull puis un tour en bâteau autour des icebergs dans la lagune du glacier. Arrêt au fjord de Fàskrüôsfjöröur pour voir un village typique de pêcheur puis nuit à l'hôtel Hallormsstadur.

Icebergs dans la lagune qui servent de nichoir aux oiseaux

Quarième jour, arrêt à la cascade Detifoss, puis vers les solfatares et marmites de boue bouillonnante à Namaskak et après déjeuner photos au chutes de Godafoss avant d'aller faire un petit tour dans la ville d'Akureyri et nuit à l'hôtel Kjarnalundur.

Cinquième jour, point fort du voyage, nous avons fait une excursion en bateau pour apercevoir les balaines, étant transformé en bibendum par une combinaison qui nous met à l'abri du froid, nous avons eu beau temps sans vent, heureusement car même la combinaison il ne faisait pas très chaud, on a pu apercevoir quelques dos de baleine, on aurait bien les voir sauter hors de l'eau.

Départ ensuite vers la péninsule de Snaefellsnes pour retrouver notre hôtel Kirkjufell pour deux nuits .

Une baleine !

Sixième jour, promenade dans la péninsule, arrêt pour photo à la montagne du Kirkjufell, visite au musée du requin où nous avons pu goûter le requin faisandé, un peu ford pour nos bouches délicates ce qui fait bien rire les locaux.

Après déjeuner nous avons pu nous promener les chutes de dieu Godafoss puis ce fut le retour à l'hôtel Kirkjufell.

Les morceaux de requin sèchent durant plusieurs mois.

Septième jour: nous avons été voir les sources chaudes où la température dépasse les 100°C puis nous avons été dans une fabrique de bières où nous avons été très bien reçu par le propriétaire qui nous a fait dégusté ses produits, nous avons eu les explications de la fabrication des bières par ce dernier et traduit parfaitement par Cindy notre guide.

Nous avons rejoint Reykiavik où ceux qui ont été tenté par un bain finlandais à plus de 38° C ont pu si adonner. Les autres ont visité les alentours, le parc ou le bord de mer.

La soirée a été conclue par un dîner Vikings dans un restaurant décoré au style Viking.

Visite de la fabrique de bières "l'Enclume"

Explications de la fabrication de la bière par l'exploitant traduites par notre guide Cindy

Sources chaudes

L'eau surgit à plus de 100°C et alimente en eau chaude et en chauffage la ville proche.

Chutes de Hraunfossar

Dernier jour:  la matinée a été quatier libre et a été consacrée à nos derniers achats de souvenirs et à une dernière visite des rues commerçantes de Reykiavik et une dernière fois à son immense église.

Nous nous sommes regroupés à midi à l'hôtel pour prendre le car pour l'aéroport. Encore une fois Cindy a règlé les petits problèmes d'enregistrement des bagages puis nous a accompagnés à la douane où elle nous a fait ses adieux. Je crois que si elle avait pu nous accompagner dans l'avion elle l'aurait fait. Encore un grand merci à elle.

Décollage à 16 h heure finlandaise, arrivée à Roissy à 21 h30 heure de Paris. Après avoir récupéré nos bagages, nous avons été pris en charge par le chauffeur des transport Grobois avec beaucoup d'humour et de professionnaliste et qui nous a ramené à nos véhicules au milieu de la nuit.

 

Conclusion: un beau voyage, pays dépaysant de belles choses à voir mais un peu désertique, néanmoins petits regrets, assez fatiguant car le programme était dense, il aurait été intéressant de visiter une serre où les agriculteurs font pousser des légumes, des tomates et même des bananes! Le chauffage est naturel car géothermique et ne coûte rien; lors de la visite de la ferme laitière malgré quelques explications, on aurait bien aimé visiter les installations, hors programme nous sommes passés trop vite dans un musée de la pèche qui paraissait fort intéressant et ferait bien d'y être ajouté, peut être voir moins de cascade (8), plus de temps pour visiter un village de pêcheur.

Rien à redire concernant les hôtels et la restauration tout était bien.

Au total plus de 2400 kms parcourus en car, les promenades à pied étaient agréables et facilement faisaibles par tout le monde.